Faire mouche

Tanya et Osmond Alizaf dînent ce soir dans un resto trois étoiles de Préhistorvilles, le Tyranno Écailleux. Un bon plat au couscous de Blargk ([1]) leur est servi, accompagnée d’une liqueur capiteuse. Mais il semble qu’Osmond n’est pas tellement venu dans cet établissement pour consommer quelque nourriture servie.

¾    « Y-a-t-il un problème, mon cœur ? Tu manges du bout des lèvres…

¾    J’ai pas trop la dalle, ma puce ! Et tu sais bien pourquoi je suis ici.

¾    Chéri, c’est hors de question. Tu as déjà eu ta dose d’énergie vitale.

¾    Ma confrérie me demande encore plus de sang.

¾    Eh bien, trouve ce sang autrement ! Il y a plus d’une méthode pour sacrifier les gens, tu le sais. Pourquoi veux-tu te servir de cette procédure risquée ?

¾    Non mais tu me prends pour un novice ou quoi ?

¾    Mon amour, « maléficier » une mouche est peut-être simple dans tes tours magiques. Mais s’attendre à ce que la victime consomme cette mouche dans un verre relève de l’optimisme le plus dingue…

¾    Tu verras que je suis le plus fort. Tu as la trouille pour rien, mon chou !

¾    Tu sais que réaliser ce genre de coup demande concentration ?

¾    Je le sais mieux que toi. Couvre-moi donc, je commence déjà à invoquer les forces ténébreuses. Que personne ne remarque rien ! »

Osmond écarquille soudain grand les yeux et laisse pendre ses bras. Ses lèvres murmurent des incantations effrayantes bien qu’incompréhensibles. Quelques secondes plus tard, notre occultiste retourne sa main gauche qui était posée sur sa cuisse et laisse découvrir la paume. Comme par pur enchantement, une grosse mouche verte sort de ladite paume, virevolte quelque temps et va se poser sur le verre d’un jeune homme connu dans le coin, Ernst Tranklo. Osmond, quant à lui, a repris un regard plus ordinaire, mais tout de même assez hagard. Silencieux, on a l’impression que son esprit ou son âme a quitté sa carcasse pour investir celle de l’insecte.

Notre mouche ectoplasmique ne tarde guère à siroter une gouttelette du contenu du verre accrochée au bord. Fort malheureusement pour Osmond, la boisson que s’apprête à déguster Ernst est composée à 60% d’alcool. Sa mouche espion ne supporte pas et tombe dans le liquide clair comme de l’eau pure.

Cette chute inopinée de notre diptère met Osmond dans de très sales draps. Son pouls s’accélère à l’instant à un rythme de techno dure et une sueur profuse perle, puis tombe de son visage. Moins d’une minute plus tard, le corps entier de notre faiseur de sorts est envahi de forts tremblements et sa respiration se transforme en une suite de râles peu rassurants. Bref, Osmond étouffe…

Tanya, l’épouse de notre occultiste, au faîte de la panique, exige du secours en criant à tue-tête. Entre temps, Ernst s’aperçoit qu’une mouche agonise dans son verre de liqueur. Dégoûté, il appelle l’un des garçons du resto, tonne dessus en lui demandant une nouvelle bouteille. Confus, notre serveur va dans les cuisines verser la boisson frelatée dans un lavabo et en apporte une nouvelle. Au même moment, sur sa civière dans l’ambulance, Osmond expire bruyamment…

Occultiste apprenti ou sorcier de ton état, sache, en jouant tes sales tours meurtriers, que le risque zéro n’est pas de ce monde, ni du tien, d’ailleurs…


[1] Blargk est une contrée située à 250 km à l’Ouest de Préhistorvilles, connue pour son délicieux couscous aux testicules de chèvres.